Vincent Guilbert

Cinéaste né en 1976 à Saint-Denis, France.
Vit et travaille principalement là où il se trouve.
Les années 90 marquent ses premiers essais video, son intérêt pour l’animation en volume et une pratique intense du Super 8. Diplômé de l’EICAR en 1999 ; assistant-professeur jusqu’en 2001, année où il créé avec deux amis une société de production via laquelle il tourne diverses matières filmiques, du documentaire au décor video expérimental, en passant par le film de promotion.
Après une période d’écriture sporadique dans divers fanzines undergrounds, co-fonde le site web Sancho does Asia, puis rejoint la rédaction du magazine Mad Asia.

En 2003, co-réalise avec Thomas Jacquemin "Au Cœur des Musiques d’Algérie", triptyque musical tourné dans les commotions du séisme de Boumerdès.
À partir de 2006 s’envole pour le Japon, et travaille six ans pour OM Production ; tour à tour assistant-réalisateur, monteur, cadreur, preneur du son, décorateur, réalisateur, il y tourne plus de deux cent cinquante documentaires.
Parallèlement à ses recherches sur la texture de l’image (qu’elle soit en pellicule, ou numérique), les thèmes développés à travers ses films sont essentiellement liés au Temps, à la mémoire et au fragment.
La rencontre, souvent fortuite, est le principal élément déclencheur d’un film.